Mieux comprendre le disjoncteur différentiel

Dans cet article, on va tout expliquer sur le disjoncteur différentiel. Vous avez certainement des idées éparpillées et de fausses informations sur le disjoncteur différentiel.
Vous pouvez poser ces questions suivantes :
C’est quoi un disjoncteur différentiel ?
➔ Dans quel cas utiliser un disjoncteur différentiel et pourquoi ?
➔ Quels sont les critères de choix d’un disjoncteur différentiel ?  
➔ Comment se fait la connexion et le branchement du disjoncteur différentiel ? branchement d'un disjoncteur différentiel

Qui dit disjoncteur différentiel dit protection ! Et lorsqu’on parle de protection en électricité, les éléments qui passent par l’esprit sont :
- Le disjoncteur divisionnaire
- L’interrupteur différentiel
Parfois on emploie le mot disjoncteur différentiel, mais ce terme est mal utilisé dans certains cas.

C’est quoi un disjoncteur différentiel ?

Commençons tout d’abord par l’explication de notion de protection en électricité.
L’installation électrique devrait protéger deux choses fondamentales qui sont :
- La protection des appareils branchés sur les prises électriques de l’installation électrique, autrement dit, protéger les biens de la personne qui les utilise.
- La protection des personnes proprement dit, on parle alors dans ce cas de protection de personnes physiques.

La protection des appareils en fonction

Le disjoncteur magnétothermique assure la protection des biens de la personne qui les utilise, on peut parler aussi de disjoncteur divisionnaire, de porte fusible, de coupe circuit ainsi de « Plomb électrique ». protection d'appareil à Paris
Peu importe le nom donné, ce type de matériel est dédié à protéger les biens matériels dans les habitations :
Electroménagers (machine à laver, lave vaisselles, four plaque e cuisson …) , tous les appareils branchés sur les prises aussi le système d’éclairage.

Il faut certainement savoir que le disjoncteur magnétothermique assure la surveillance sur deux phénomènes qui sont le court-circuit électrique et la surcharge du courant électrique.

Comment le disjoncteur assure la protection des êtres vivants ?

Ce type de protection est le type le plus important au niveau du TGBT (c’est l’équivalent du Tableau Général Basse Tension).
La protection des personnes vivantes se fait contre les risques des fuites de courant électrique qui peuvent altérer l’état du corps humain et ceci tout en traversant le corps des personnes qui se situent près de la fuite détectée.
La protection est assurée par l’interrupteur différentiel (on l’appelle aussi Inter Diff, ou ID). Cet interrupteur mesure en permanence la différence de courant entre le neutre et la phase.

L’interrupteur différentiel avec le circuit de mise à la terre, est certainement indispensable pour assurer la sécurité des personnes contre les fuites électriques et tout autre danger concernant l’électricité.

Quel est le rôle du disjoncteur différentiel ?

Un disjoncteur différentiel est un dispositif de protection capable d'interrompre le courant électrique en cas d'incident sur le circuit électrique de votre habitation.
Je vous propose d’essayer de bien comprendre cette équation ci-dessous :
Disjoncteur Différentiel = Disjoncteur divisionnaire + Interrupteur différentiel

Après avoir compris le rôle du disjoncteur divisionnaire ainsi que l’interrupteur différentiel vous pouvez deviner que le disjoncteur différentiel rassemble les deux dispositifs proposés à droite de l’équation. On pourrait dire alors qu’il s’agit d’un couplage de disjoncteur divisionnaire et de l’interrupteur différentiel.
Vous l’aurez surement compris, le système magnétothermique s’occupera de protéger contre les surcharges et les courts circuits (protection des biens), le système différentiel contre les fuites de courant (protection des personnes).

Quelle est la différence entre un interrupteur différentiel et un disjoncteur différentiel ?différence entre interrupteur et disjoncteur différentiel

Ces deux appareils assurent la sécurité ainsi que la protection de votre installation. Le premier possède une seule fonction, le second en combine deux comme déjà expliqué au début de l’article. Voyons lesquelles :

  • Un interrupteur différentiel ? (Ré explication)

Cet appareil a pour rôle de surveiller l’installation en permanence et de détecter toute fuite de courant. Comment ? Il mesure en permanence la quantité de courant qui passe dans un fil à l’aller et dans l’autre fil au retour.

➔ Premier cas : il détecte une différence de plus de 300 mA (milliampères), ou moins encore dans certains cas, il assure alors la coupure de circuit.

➔ Deuxième cas : du courant « manque » à l’appel, c’est qu’il y a une fuite quelque part sur l’installation. Si ce courant fuit à travers une personne, c’est une électrocution : les conséquences peuvent être mortelles irréversibles.

L’interrupteur différentiel protège surtout les personnes.

  • Un disjoncteur différentiel ? (Plus de détails, on passe du général aux détails)

Cet appareil combine deux fonctions. Il joue le rôle d’un interrupteur différentiel et d’un disjoncteur.

➔Un disjoncteur coupe le circuit si la demande de courant est excessive. Comment ?
 Le disjoncteur est calibré pour la capacité des fils du circuit qu’il protège. Il réagit en cas de surcharge provoquée par exemple par un court-circuit ou par une trop forte demande (quand on branche plusieurs appareils sur un même circuit). Sans cette protection, les fils peuvent prendre feu et fondre.
Le disjoncteur protège essentiellement le matériel et l’habitation.

➔Le fonctionnement de la partie différentielle est le même que celui d’un interrupteur différentiel, comme déjà expliqué.
L’interrupteur différentiel protège surtout les personnes.

Le disjoncteur différentiel protège alors à la fois les personnes, le matériel et les habitations.

  • Maintenant que choisir ?

Ce qu’impose la réglementation :
➔ Des obligations

- un interrupteur différentiel de 100 à 300 mA en tête d’installation.

- un second interrupteur différentiel de 10 à 30 mA sur les circuits des pièces d’eau (cuisine, salle de bain…).

- Une adaptation de disjoncteurs sur tout circuit.disjoncteur différentiel 30 mA

 

Sur la photo, on voit que chacun des circuits est protégé individuellement par des disjoncteurs différentiels. Si un élément est en défaut (un ordinateur par exemple), c’est uniquement son circuit qui sera affecté et non un ensemble de lignes électriques.


Armoire électrique tertiaire équipé de disjoncteur différentiel électrique

Sur la photo qui suit, tous les circuits électriques sont indépendants les uns des autres aussi protégés par des disjoncteurs différentiels électriques, et ce dans le but d’assurer la continuité de service de l’installation.


Des disjoncteurs différentiels 30mA dans une armoire électrique industrielle

On utilise aussi le disjoncteur électrique pour simplifier le câblage
L’utilisation d’un disjoncteur différentiel nous assure aussi la simplification du câblage électriqueEn effet, lors de l’installation d’un appareil qui nécessite l’ajout d’un disjoncteur dans le tableau électrique (on peut dans ce cas donner l’exemple d’une pompe à chaleur, une climatisation, une prise électrique spécialisée) il faut alors faire une intervention au niveau d’une rangée entière du coffret électrique.

Souvent, le peigne électrique de cette rangée a été coupé à la fin du dernier disjoncteur divisionnaire, ce qui implique qu’il faille démonter le ou les anciens peignes et remettre tout un nouveau peigne électrique pour le nouveau disjoncteur électrique.peigne électrique
On passe maintenant à une autre question qu’on peut souvent se demander :

Quelle marque choisir? Quel calibre? Quel type ? Ainsi, Quel seuil différentiel ? Concernant la marque :

Les marques de référence sont Legrand ou Schneider Electric mais aussi le matériel de marque Gewiss possède une particularité intéressante, propose des disjoncteurs de taille réduite en largeur (en module) dans sa gamme différentielle. Les armoires électriques industrielles étant très souvent bien chargées, ce gain de place n’est pas à négliger certainement.

Maintenant on passe à expliquer sur le calibre :

  • Le choix du calibre du disjoncteur différentiel se fait en fonction du circuit électrique alimenté:

➔10A ou 16A pour un circuit d’éclairage

➔16A ou 20A pour un circuit de prise électrique

➔20A pour un circuit spécialisé avec une puissance maximale de 4600W

➔32A pour un circuit spécialisé avec une puissance maximale de 7360W

➔ 40A pour un circuit spécialisé avec une puissance maximale de 9200W

  • Et le type du disjoncteur différentiel :

Le type de disjoncteur différentiel est le même que l’interrupteur différentiel :

➔Type AC : Ce type est utilisé pour la protection des circuits électriques communs comme l’éclairage, les prises électriques de la maison, certaines prises électriques spécialisées (autres que pour celles protégées par le type A).installation disjoncteur adaptable à Paris

➔Type A : Ce type A est utilisé pour la protection des circuits spécialisés : Appareils électroménagers embarquant de l’électronique (Machine à Laver, lave vaisselles, plaque de cuisson) qui produisent des composantes qui perturbent les interrupteurs différentiels type AC.installation disjoncteur magnétothermique à Paris

➔Type HI / HPI / SI : Il est utilisé pour les appareils qui sont sensibles aux coupures de courant intempestives : congélateur, alarme.

Quel est le seuil de la protection différentielle: 30mA ou 300mA?

Le seuil différentiel est le seuil maximal à partir duquel le disjoncteur différentiel déclenchera avant.

Dans les logements, ce seuil est de 30mA (selon la norme NFC 15-100).

Dans l’industriel, dans d’autres cas spécifiques, ce seuil différentiel est porté à 300mA.

  • Il existe deux types de disjoncteurs :
    Un disjoncteur monobloc et un autre adaptable.installation disjoncteur monobloc à Paris

Ces deux modèles sont modulaires, c’est à dire qu’ils se fixent sur les rails DIN du coffret électrique.

Le disjoncteur adaptable permet la possibilité de transformer un simple disjoncteur existant en un disjoncteur différentiel. Il est certainement réservé aux disjoncteurs de calibre assez important ou aux modèles triphasés (3 phases) ou tétra-polaires (3 phases + le neutre)

Bloc pour former un disjoncteur différentiel 4P tétra-polaire (3 phases et un neutre – 3P+N)

Quels sont les matériels à utiliser pour connecter un disjoncteur différentiel?

Une fois de plus, au même titre que les interrupteurs différentiel et les branchements dans le tableau électrique, il faut utiliser:

  • Du fil électrique H07VK dans la bonne section de fil: Ce câble souple permet de faire circuler les fils électriques plus facilement à l’intérieur du TGBT.

Des embouts à collerette isolante: Ces embouts électriques isolés permettent de réaliser une connexion électrique protégée et fiable dans le temps (doivent être installés dans une pince à sertir)


Branchement du disjoncteur différentiel électrique aux borniers du coffret électrique

D’où peut-on acheter un disjoncteur différentiel ?

C’est un matériel un peu spécial et spécifique, on peut le trouver assez très facilement chez les spécialistes du secteur en ligne et des plus grandes marques.

Les marques les plus connus :

➔Les disjoncteurs différentiels 30mA Schneider Electric

➔Les références Legrand

➔Les composants dans la marque Hager avec un modèle tétra-polaire

➔Les modèles moins cher Gewiss

Aussi on peut également trouver des “disjoncteurs différentiels” en grande surface de bricolage, avec par exemple toutes les références de  disjoncteur différentiel 30ma disponibles ici chez Castorama (que vous pouvez également réserver en ligne et récupérer en magasin).

J’espère que cet article vous a bien servi et que vous avez bien compris le fonctionnement du disjoncteur différentiel comme on a aussi simplifié pour que les informations se transmettent facilement et pour que ce domaine soit compréhensible et accessible à tout public qui s’y intéresse.

PartageShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *